SolidarAuto 38 : La genèse d'un projet solidaire

Thématiques : 
93 lectures
À l'occasion de la journée portes ouvertes de SolidarAuto, nous avons pu rencontrer M. Labrunie, président de l'association, qui nous a raconté la genèse du projet.

Tout est parti de l'activité bénévole de Guy Labrunie au Secours Catholique, où il a mis en place un système de micro crédits à destination des personnes défavorisées. Au bout de quelques mois, il fait le constat que la plupart des personnes faisant appel à ce dispositif le font pour pouvoir acheter un véhicule. Or, les deux tiers d'entre elles n'arrivaient pas à trouver de véhicule à un prix abordable.

« Quand on a vu que c'était un problème répandu, j'ai proposé que l'on commence à réfléchir à la création d'un garage solidaire. »

Au même moment, en 2010, le Secours Catholique est en train de mettre en place un premier garage solidaire à Angers, sous la forme d'une Structure d'Insertion par l'Activité Économique (SIAE).

« On est allé voir sur quel modèle ils fonctionnaient, on s'est inspiré d'une partie de ce modèle, pas tout puisqu'il sont en SIAE, ce qu'on était décidé à ne pas faire pour ne pas empiler les difficultés. »

En effet, Guy Labrunie et son équipe décident de faire appel à des professionnels pour constituer l'équipe du garage afin de pouvoir remplir plus efficacement les objectifs de mobilité, de confiance et de conseil fixés par l'association que dans le cadre plus contraignant d'un chantier d'insertion.

L'association est créée en septembre 2012, après plusieurs mois d'étude de faisabilité du projet. Après avoir trouvé des locaux qui correspondent parfaitement aux besoins du projet, SolidarAuto 38 ouvre ses portes au mois de juin 2013 avec quatre employés.

« La chance a fait qu'on a pas perdu beaucoup de temps. Ça se passe rarement aussi vite et aussi bien que ça »

L'activité de SolidarAuto s'axe autours de 3 services : Réparation et entretien des véhicules, location et vente de véhicules d'occasion, avec pour objectif de permettre l’accès aux services d’un garage de confiance à un tarif préférentiel pour les personne à faibles revenus (calcul effectué sur la base du quotient familial), et ainsi favoriser la mobilité et l'insertion professionnelle. Le garage viens d'ailleurs d'élargir son offre, ouvrant les prix solidaires au personnes ayant un quotient familial jusquà 1000€, contre 750 auparavant.

SolidarAuto propose également de reprendre, sous forme de don déductible des impôts, les véhicules de particuliers qui n'en ont plus l'utilité. Cela lui permet de les remettre en état et de les vendre à des prix abordables.

Toutefois, les primes à la casse et la nouvelle législation sur les contrôles techniques plus contraignants sont des freins pour le développement de l'activité du garage. En effet, il est bien plus intéressant pour un particulier de profiter d'une prime à la casse immédiate sur son ancien véhicule plutôt que d'en faire don au garage pour une éventuelle déduction d'impôts qui arrivera un an plus tard, tandis que le nouveau contrôle technique, en vigueur depuis Mai 2018 peut être très punitif :

« On a déjà eu des voitures refusées récemment qui ne l'auraient jamais été auparavant Il y a un nombre plus important de points de contrôle et puis surtout des critères de rejet qui sont plus sévères. Il y a plusieurs situations où la voiture est immédiatement immobilisée, tandis qu'auparavant, on avais deux mois pour procéder à des réparations »

Cependant, malgré ces difficultés, le garage solidaire arrive tout de même à remplir sa mission d'aide et de conseil auprès de ses clients en leur permettant d'effectuer des réparations ou de se former à l'entretien de leur véhicule, ou encore d’accéder à un véhicule d'occasion.

Dans sa volonté de proposer ce type de services au plus grand nombre, SolidarAuto s'est constitué en fédération nationale, aux coté de trois autres garages solidaires, autours d'une charte de valeur et de méthodes de fonctionnement. Quatre autres garages devraient le faire d'ici la fin de l'année. La gouvernance du réseau est actuellement en discussion afin de donner au projet les meilleurs conditions pour réussir.

Guy Labrunie nous a également fait part d'un projet d'ouverture d'un autre garage solidaire en Isère, le lieu est actuellement étudié.

A propos de l'auteur

Alpesolidaires Association

L’association Alpesolidaires a été créée en novembre 2004 et réunit des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) de l’agglomération grenobloise autour d'un projet territorial de l'ESS.
 
Contacter l'association : asso@alpesolidaires.org – 06.68.35.32.22
Contacter l'administration du site :
...

Coordonnées

Maison des associations
6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble
Tél : 
06 68 35 32 22
Email

Newsletter

Restez informé !