Alternatiba : le grand défi

Thématiques : 
816 lectures
Le 26 et 27 juillet, Alternatiba Grenoble accueillait la dernière étape du Tour de vélo à énergie positive. L'occasion d'aller à la rencontre des acteurs locaux de la transition énergétique.
Cet été, Alternatiba Rhône organisait son festival itinérant de la transition énergétique : 15 étapes à vélo, ponctuées de fêtes d'étapes dans le Rhône, la Loire, l'Ardèche, la Drôme et l'Isère. Un tour qui s'est achevé à Grenoble avec un forum des alternatives. 
 
Le mouvement Alternatiba
 
Mouvement citoyen né à Bayonne en 2013, Alternatiba vise à lutter contre le réchauffement climatique et les inégalités sociales, en montrant que des solutions existent et qu'elles sont à portée de main, notamment à travers la création de villages des alternatives. Aujourd'hui, on compte plus de 150 collectifs Alternatiba répartis sur le territoire français et au-delà (Suisse, Sénégal, Haïti, Espagne, Grande-Bretagne, Belgique …).
À Grenoble, le premier village a vu le jour en 2015. Il a été remplacé en 2016 par la journée de la transition citoyenne et en septembre 2017, c'est la "fête des possibles " qui sera organisée par le collectif grenoblois d'Alternatiba.
 
Réunir les acteurs de la transition
 
En attendant la rentrée, l'arrivée du tour à vélo a été l'occasion de réunir les acteurs de la transition locaux, à l'image de l'Elefan et du Cairn, ainsi que des structures nationales comme Terre de Liens ou Mountain Wilderness. Fidèle à l'esprit des villages des alternatives, l'idée est promouvoir les solutions pour la transition énergétique qui peuvent être mises en place dans notre quotidien. Cette année, Alternatiba franchit un nouveau cap avec le lancement du Grand Défi des alternatives qui propose aux personnes de passer à l'action en prenant des adhésions, en changeant de producteur d'électricité ou en plaçant de l'argent dans une banque éthique.
 
L'ouverture prochaine de l'épicerie Elefan
 
Pour l'Elefan qui porte le projet de supermarché collaboratif, l'objectif du Grand Défi est d'atteindre 800 adhérents. Avec déjà 730 adhérents, l'association ouvrira en septembre une épicerie qui va permettre aux adhérents de se former à la tenue de caisse, la mise en rayon ou encore l'étiquetage. En effet, pour être client du supermarché collaboratif, il faut d'abord adhérer et s'engager à un bénévolat de 3 heures toutes les quatre semaines. Cette organisation entraîne une réduction des coûts de fonctionnement (moins de salariés) et permet de réduire le prix des produits vendus de 20 à 40 % par rapport à un supermarché classique. 
 
Le lancement de la monnaie locale Le Cairn
 
Le Cairn est aussi en phase de concrétisation de son projet de création d'une monnaie locale. L'association vient de terminer sa campagne de financement participatif pour imprimer les billets et va lancer sa monnaie cet automne sur un bassin de population de 750 000 personnes pour un territoire correspondant au Schéma de Cohérence Territorial (SCoT) grenoblois ainsi que les parties iséroises des massifs de la Chartreuse, du Vercors, du Trièves, du Valbonnais, du Beaumont et du plateau Matheysin. Au-delà des clivages partisans, la monnaie locale est un précieux outil pour redynamiser le tissu économique local, comme l'explique Thomas, bénévole au Cairn : " En dépensant au Cairn, on a la certitude que le professionnel (commerçant, producteur, mais aussi électricien ou architecte) va réutiliser l'argent reçu sur le même territoire, que ce soit pour trouver un fournisseur local ou pour payer son comptable. Des études ont montré qu'un euro en circulation crée deux fois à deux fois et demi sa richesse avant de retourner en banque, une unité de monnaie locale, c'est jusqu'à six fois."
 
Economiser l'énergie avec l'Alec et l'Ageden
 
Si l'un des objectifs du Cairn est aussi de faciliter les circuits courts moins gourmands en énergie, l'ambition de l'Alec et de l'Ageden est précisément de réaliser des économies d'énergie, cette fois dans l'habitat. A travers l'espace Info Energie, les structures fournissent un service de conseil gratuit, neutre et indépendant concernant la rénovation énergétique des bâtiments et montrent aussi comment faire des économies d'énergie chez soi à travers des changements d'habitudes comme l'explique Aurore de l'Ageden : " Nous prêtons des mallettes équipées d'appareils de mesure qui permettent d'évaluer nos consommations d'eau et d'électricité, ce qui permet notamment de faire la chasse aux veilles : les transformateurs de nombreux appareils consomment de l'électricité, même si l'appareil est éteint. On peut empêcher cela en utilisant une prise à interrupteur ou une prise programmable".
 
Adhérer pour pérenniser les actions des associations
 
Faire évoluer les comportements, c'est aussi la volonté de Moutain Wilderness, présente sur le forum avec sa campagne "Changer d'approche" qui valorise l'écomobilité pour se rendre en montagne et l'écotourisme. Une association qui a dû faire face en 2016 à la suppression totale de la subvention accordée jusque-là par la Région Rhône-Alpes. C'est aussi le cas de l'association Terre de Liens, dont l'objectif est de favoriser l'accès au foncier agricole pour de nouvelles installations paysannes et familiales en agriculture biologique. Des structures fragilisées par la baisse des financements publics qui font appel aux adhésions citoyennes pour pérenniser leurs actions.
 
Entreprendre à vélo
 
Aux côtés des associations, le collectif grenoblois des entrepreneurs "Les Boites à vélo" était présent afin de montrer la diversité des métiers "vélocompatibles". Jérôme, déménageur à vélo avec son entreprise "Toutenvélo" explique : "Ce qui nous rassemble, c'est le désir de travailler dehors et d'être affranchi du véhicule (voiture, camion...). Le vélo est très adapté pour travailler en centre-ville, on évite les problèmes d'emplacement et de circulation. On peut faire tous types de métiers à vélo : du coiffeur à l'électricien, du taxi au glacier..."
Des arguments qui ont de quoi séduire, et faire boule de neige auprès des entrepreneurs comme des citoyens. C'est tout le sens des initiatives multiples réunies sous la bannière Alternatiba : 
apporter des solutions aujourd'hui et maintenant pour un avenir respectueux de l'homme et de l'environnement.

Portfolio

A propos de l'auteur

Alpesolidaires Association

L’association Alpesolidaires a été créée en novembre 2004 et réunit des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) de l’agglomération grenobloise autour d'un projet territorial de l'ESS.
 
Contacter l'association :
...

Coordonnées

Maison des associations
6 rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble
Tél : 
06 68 35 32 22
Email